Creaclic.ch - Fabriquer du papier artisanal

 

 

Cette activité amusante et créative demande peu de matériel et ne coûte presque rien. Diverses méthodes existent, mais celle qui vous est présentée ci-après ne demande pas de produits particuliers et donne de beaux résultats; le but étant de fabriquer un papier artisanal avec des ustensiles que tout un chacun possède dans sa cuisine.

 

 

 

 

 

 

 

 
cliquez sur les photos pour agrandir
 
 

REALISATION

Votre matière première sera du papier : papier à recycler (papier à dessin, carton léger, feuilles imprimées, pages d'un vieux roman, mouchoirs ou serviettes en papier). Presque tous les papiers conviennent, mais évitez les vieux journaux, le papier glacé des catalogues et les pages colorées.

       
Vous devrez également vous procurer deux cadres de bois dont un servira de tamis. Choisissez un format qui vous convient et achetez les tasseaux de bois aux dimensions choisies (à la coupe). Il vous suffira de les clouer ensemble et d'y fixer un morceau de rideau ou de tulle qui servira de tamis. Veillez à choisir une trame ni trop fine ni trop lâche.
Pour le reste : un mixeur de cuisine, une grande cuvette, deux planches de bois, quelques vieux journaux, un vieux linge de bain, un couteau à peindre (lame en losange) et des chiffons de cuisine.

Déchirez en petits carrés votre papier et mettez-le tremper une nuit. Le lendemain, passez-le au mixeur en respectant la proportion de 35 morceaux (env.) pour 1 litre d'eau. Vous devez obtenir une pâte fibreuse. Versez votre pâte dans la cuvette, et continuez à mixer jusqu'à ce que votre cuvette soit pleine à moitié.

En fonction du résultat souhaité, vous avez la possibilité d'intégrer à votre pâte de la paille, des éléments végétaux, des petits morceaux de laine, etc..

Brassez la pâte doucement afin de bien répartir les fibres (opération à répéter régulièrement pour une bonne homogénéité). Puis, superposez le tamis et le châssis et plongez-les délicatement dans la pâte, en ayant soin de commencer depuis le bord de la cuvette le plus éloigné, en tirant vers vous. Quand vous serez au centre de la cuvette, vos cadre/châssis seront bien à l'horizontale. Remontez doucement le tout, toujours à l'horizontale et maintenez l'ensemble au-dessus de l'eau pour permettre à votre feuille de s'égoutter. Balancez lentement pour répartir vos fibres. Enlevez prudemment le cadre; appuyez-vous sur le coin de la cuvette pour cette opération.

Couchage du papier : le matériel pour le couchage sera préparé avant de commencer à former vos feuilles. Pliez votre vieux linge de bain aux dimensions de votre tamis; il faut que vous disposiez de plusieurs épaisseurs. Aplatissez-le bien, sans faux-plis. Posez par-dessus un chiffon de cuisine humide. Vous pouvez maintenant coucher votre première feuille de papier; pressez fermement puis retirez votre tamis. Disposez ensuite un nouveau chiffon de cuisine humide. (Si vos chiffons sont de taille adéquate, utilisez un chiffon par feuille que vous replierez sur votre feuille de papier). Disposez un nouveau chiffon humide pour accueillir une deuxième feuille de papier et répétez les opérations citées ci-dessus.

Attention : lorsque vous aurez terminé, ne videz en aucun cas la cuvette dans l'évier. Vous risquez de boucher les canalisations ! Retenez votre pâte dans une écumoire et jetez les fibres à la poubelle.

Pressage du papier : placez votre pile de chiffons contenant vos feuilles papier sur le côté d'un vieux journal et repliez l'autre dessus, de manière à prendre votre pile en sandwich. Placez vos planches de bois dessus et dessous l'ensemble et montez dessus pour essorer l'ensemble. Faites cela à l'extérieur si possible ou entourez-vous de serpillères...

Séchage : pour cette étape, il faut laisser le papier sécher à son rythme. Une accélération au moyen d'un sèche-cheveux ou d'un radiateur fera gondoler vos feuilles. Séparez vos chiffons humides des journaux mouillés. Munissez-vous de nouveaux journaux secs et replacez vos chiffons humides en laissant quelques pages vides entre chaque chiffon. Replacez les planches en bois dessus et dessous. Posez des livres ou objets lourds sur les planches. Changez vos journaux périodiquement après deux heures, puis après six heures, jusqu'à ce que les chiffons et vos feuilles de papier soient complètement secs. Cette opération peut durer plusieurs jours. Lorsque vos chiffons seront secs, vous pourrez retirer vos feuilles de papier artisanal en utilisant le couteau à peindre que vous glisserez doucement sous votre feuille. Il vaut mieux tenir la feuille de papier et tirer doucement le chiffon; l'inverse courberait la feuille.

Votre papier artisanal est terminé !

EXEMPLES ET SUGGESTIONS

pour des effets originaux, vous pouvez ajouter des fibres végétales (paille), de la ficelle (chanvre ou jute), des feuilles ou pétales séchés, des graines, etc..

Ecrire sur du papier artisanal : votre papier artisanal a des bords irréguliers et une texture unique; c'est ce qui fait son charme. Toutefois, sa surface se prête mal à l'écriture car elle absorbe l'encre. Si vous souhaitez écrire ou dessiner sur vos feuilles, vous devrez les enduire d'un apprêt qui les rendra plus imperméables. Dissolvez une cuillerée à soupe de gélatine dans 1,5 l d'eau chaude et étalez cette préparation sur le papier avec un gros pinceau. Après séchage, enduisez l'autre côté; votre papier est prêt pour l'écriture.

Une fois votre papier fini, vous pourrer habiller des abat-jour, créer des emballages cadeau, des pochettes, utiliser le papier comme couverture de livres ou de carnets, le coller sur un objet en papier mâché ou un cadre-photo... libre à vous d'imaginer quel usage lui réserver !
version imprimable :